“J’ai changé de groupe sanguin”

Yannick Natelhoff Publié le - Mis à jour le

Faits divers

La Croix-Rouge imprime les mauvais groupes sanguins sur les nouvelles cartes de donneurs

LOUVAIN-LA-NEUVE Il y en a qui changent de couleur de cheveux ou de coiffure comme de chemise, d’autres poussent le changement plus loin en usant – à tort ou à raison – de chirurgie esthétique ou en se faisant opérer pour changer de sexe.

Pour d’autres encore, la métamorphose est poussée beaucoup plus loin avec le changement de groupe sanguin ! Cela semble impossible mais c’est pourtant bien ce qui est arrivé récemment à des dizaines de donneurs de sang. Contre leur gré, évidemment.

Ils ont en effet reçu dans leur boîte aux lettres une carte de donneur pour remplacer leur ancienne carte. Malheureusement, une erreur monumentale affuble ces fameux bristols : le groupe sanguin de certains donneurs a changé.

Certaines personnes dont le sang est du groupe A sont désormais devenues du B, et vice versa. “Une erreur d’impression que nous ne nous expliquons pas , confie Ulse De Man, à la Croix-Rouge. Les listings sont corrects mais pas les cartes qui ont été envoyées aux donneurs.”

Un bug informatique qui pourrait relever de l’anecdotique s’il ne pouvait pas avoir des conséquences dramatiques. Pensez donc : en cas d’accident de la route et que vos blessures nécessitent une transfusion sanguine d’urgence, les médecins, se basant sur cette carte erronée se trouvant dans votre portefeuille, risqueraient de vous injecter le mauvais sang. Ce qui ne vous laisserait plus aucune chance de survivre.

Mieux vaut donc vérifier les données de cette carte et, en cas d’erreur, ne pas la porter sur vous et conserver l’ancienne. “Une lettre sera envoyée à toutes les personnes concernées , poursuit-on à la Croix-Rouge. On leur demandera de nous renvoyer cette carte.”

Reste la possibilité que ce soit le listing en lui-même qui comporte des erreurs. Et là aussi, cela entraînerait des risques dommageables en cas de transfusion du sang sur un patient d’un autre groupe. “Il n’y a pas de risque , rassure-t-on à la Croix-Rouge. Les poches de sang sont analysées plusieurs fois avant une transfusion.”



© La Dernière Heure 2010
Publicité clickBoxBanner