Faits divers Pour la première fois, la femme qui se trouvait dans la voiture du gangster ami de Bajrami témoigne.

"Je n’étais pas la maîtresse d’un commissaire de la PJ. Je ne suis pas une balance. Je n’ai pas donné le truand qui s’est fait abattre à Uccle en 1986."

Ce fut, le 15 septembre 1986, un remake à Bruxelles de la fin de Mesrine le 2 novembre 1979 à la Porte de Clignancourt. S’il fallait poursuivre le parallélisme, la femme qui nous parle était comme Sylvia Jeanjacquot à côté de Mesrine, assise près d’Arshi Xhidra dans la Peugeot 205 GTI que le truand albanais pilotait à Uccle juste avant de se faire tuer comme Mesrine. (...)