Faits divers Par un arrêt de rejet publié hier sur le site du Conseil d’État, on découvre, deux ans après, l’ampleur exacte du "scandale du cimetière de Forest" révélé en 2016 par ce journal. Des faits inqualifiables commis par des fossoyeurs communaux, et notamment le responsable des inhumations, un ancien travaillant dans ce cimetière depuis quinze ans. C’est un ouvrier-plantations muté dans ce service qui fait éclater le scandale le 5 septembre 2016. Ce qu’il voit le scandalise. Il le dénonce, (...)