Faits divers Joëlle Milquet regrette la différence de traitement entre ce gouvernement et l’ancien.

Vice-Première ministre et ministre de l’Intérieur de 2011 à 2014, sous le gouvernement Di Rupo, Joëlle Milquet était à la tête de la police à l’époque des premiers départs vers la Syrie. Elle n’a pourtant jamais été placée sous protection policière. " Ni moi, ni même Elio Di Rupo d’ailleurs ", nous précise-t-elle.

(...)