Faits divers Jonathan Verhelpen estime que son dossier a été mal traité et mal suivi.

Jamais Jonathan Verhelpen n’aurait un jour cru se retrouver dans une situation aussi précaire. Originaire de Bruxelles, ce dernier a vécu quatre ans à Soignies avant de se séparer de la mère de ses enfants et de s’installer, en 2010, à La Louvière. Si le père de famille reconstruisait sa vie, les difficultés l’ont rapidement rattrapé.