Faits divers

Son avocat continuera de plaider l'irresponsabilité devant les assises. Un non-lieu a été prononcé à l'encontre de l'ancien psychiatre de De Gelder

GAND Jaak Haentjens, l'avocat de Kim De Gelder, a réagi avec déception au renvoi de son client mais plaidera à nouveau l'irresponsabilité de celui-ci devant la cour d'assises. "La chambre des mises en accusation a estimé qu'il n'y avait pas de certitude quant à l'irresponsabilité et a laissé la latitude d'en juger à la cour d'assises", a-t-il déclaré. La chambre des mises en accusation a pris la décision définitive de renvoyer Kim De Gelder devant les assises de Flandre Orientale. Il avait tué deux bébés et une puéricultrice de 54 ans dans le jardin d'enfants "Fabeltjesland", le 23 janvier 2009, à Termonde. Il avait aussi avoué avoir tué une septuagénaire, Elza Van Raemdonck, le 16 janvier 2009 à Vrasene.

La défense de l'accusé affirme qu'il était irresponsable de ses actes et qu'il doit être interné. "J'ai essayé de montrer l'irresponsabilité de mon client depuis trois ans, mais la chambre des mises en accusation n'a pas suivi mon raisonnement. La décision appartient maintenant à la cour d'assises. Mon client est resté impassible lors de l'annonce de son renvoi. Je crains qu'il ne se rende pas compte qu'il devra comparaître devant la cour d'assises. Je comprends la décision de faire ce procès devant les assises pour des considérations sociétales. Je sais que les victimes ont beaucoup de questions mais je doute qu'elles reçoivent des réponses", explique Jaak Haentjens.

Le procès devrait se dérouler à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine

La chambre des mises en accusation de Gand a décidé jeudi de renvoyer Kim De Gelder devant la cour d'assises. De Gelder avait tué, le 23 janvier 2009, deux bébés et une femme de 54 ans dans une crèche de Termonde. Il avait ensuite avoué le meurtre d'une dame de 72 ans, commis le 16 janvier 2009 à Vrasene.

La défense de De Gelder réclamait l'internement de son client, estimant que le jeune homme n'était pas responsable de ses actes.

La chambre des mises en accusation a finalement renvoyé Kim De Gelder devant la cour d'assises.

Le procès devrait se dérouler à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine.

Non-lieu pour l'ancien psychiatre de De Gelder

Dans l'affaire Kim De Gelder, auteur présumé de la tuerie dans la crèche Fabeltjesland, la chambre des mises en accusation de Gand a prononcé un non-lieu en faveur de l'ancien psychiatre du suspect. Les parents de Kim De Gelder avaient demandé le renvoi du psychiatre pour abstention coupable, mais la chambre des mises en accusation a confirmé la décision de la chambre du conseil de Termonde. Les parents de Kim De Gelder avaient introduit une plainte pour abstention coupable, car ils estiment que le psychiatre aurait pu éviter le drame. Les parents avaient demandé, deux ans avant les faits, de faire colloquer leur fils, car celui-ci était psychotique, selon eux. Le psychiatre n'avait toutefois pas considéré cette mesure nécessaire. Selon les parents et leur avocat Haentjens, l'homme a commis une erreur de jugement et devait comparaître devant le tribunal correctionnel pour abstention coupable.

La chambre du conseil de Termonde avait prononcé un non-lieu en faveur de l'ancien psychiatre de Kim De Gelder, et la chambre des mises en accusation a confirmé cette décision jeudi matin. Le père de Kim De Gelder était absent à l'audience.


© La Dernière Heure 2012