Faits divers Au lendemain de la confirmation du placement en détention du célèbre pénaliste, c’est la consternation au barreau de Bruxelles.

Depuis mardi, les mines sont tirées. On ne parle plus que de ça : l’affaire Martins , cette inculpation en tant que membre d’une organisation criminelle dans le cadre d’une rocambolesque tentative d’évasion.

Olivier Martins, l’un des plus célèbres avocats du pays, voit aujourd’hui son nom accolé à une incroyable histoire de triple assassinat (lire La DH des derniers jours). Il n’est pas poursuivi pour ces faits mais est soupçonné, selon nos informations, d’avoir aidé au recrutement de membres du commando qui a voulu faire évader son ancien client, le baron de la drogue Mohamed Benabdelhak.

Les avocats d’Olivier Martins, qui ne souhaitaient pas s’exprimer hier, ont affirmé qu’il n’y avait "aucun indice de culpabilité" dans le dossier. Consternation au barreau, où Me Martins compte beaucoup d’amis, sinon de copains.

Des ennemis, aussi , agacés par son côté bling-bling, son amour des montres à cinq chiffres, des véhicules rutilants et des propriétés viticoles.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.