Faits divers

Un Waremmien âgé de 58 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 18 mois de prison avec sursis probatoire après avoir commis une agression sexuelle sur une jeune femme handicapée âgée de 23 ans

Des faits d'attentat à la pudeur avec la circonstance aggravante de vulnérabilité ont été retenus contre lui. Le prévenu avait été condamné en 1986, 1989 et 1995 pour des faits de viols et d'attentat à la pudeur. Le 8 novembre 2015, 20 ans après sa dernière condamnation, il avait embarqué une jeune fille handicapée âgée de 23 ans dans sa camionnette et l'avait conduite dans les bois.

Arrivé à sa destination, le prévenu avait commis un attentat à la pudeur sur cette jeune fille qui était la compagne de son neveu. A l'issue des faits, il avait menacé la jeune fille de la tuer si elle révélait les actes qu'il venait de poser.

Après les confidences de la victime et la révélation des faits, le prévenu avait affirmé qu'il ignorait le handicap de la jeune fille et il avait prétendu qu'elle était consentante.

Le parquet avait souligné que le prévenu présentait des comportements opportunistes et qu'il ne manifestait pas d'empathie envers la victime.

Le tribunal n'a pas retenu contre lui la prévention de tentative de viol. Le juge a cependant retenu des faits d'attentat à la pudeur avec la circonstance aggravante de vulnérabilité et l'a condamné à une peine de 18 mois de prison avec sursis probatoire.