Faits divers

Daniel Féret poursuivi au pénal pour faux, usage de faux, détournement, abus de confiance, faux en matière fiscale. L’ex-président de l’ex-Front national ira au tribunal

BRUXELLES Le 9 décembre 2005, le parquet de Bruxelles avait annoncé qu’une instruction judiciaire était ouverte à charge de Daniel Féret, président depuis vingt ans du parti belge d’extrême droite, et de sa compagne Audrey Rorive. Mais depuis 2005, rien !

Selon nos infos, le parquet poursuit le couple au pénal. Et il a fixé la date : le procès pour faux, usage de faux, détournements, abus de confiance et faux en matière fiscale, sur une période de 18 ans comprise entre le 1er janvier 1989 et le 18 septembre 2007, s’ouvrira le 4 septembre, devant la 49e chambre correctionnelle.

Avec, pour partie civile, l’ASBL Association de Financement du FN (AFFN) créée pour recueillir la dotation publique de 640.000 € par an à laquelle le FN avait droit comme parti politique.

Le couple est poursuivi pour avoir largement utilisé de cet argent à des fins personnelles et trait le FN comme une vache à lait. Notamment : 250.000 € pour l’achat en 2006 d’une villa sur la Côte d’Azur, 200.000 € pour des achats d’appareils photo et, autre exemple pointé, avoir facturé à l’AFFN des coûts d’avocat.

Et Féret était alors défendu par Xavier Magnée.

De façon détaillée et précise, Audrey Rorive, 40 ans, est inculpée pour avoir détourné 250.000 € le 14 juin 2006 au préjudice de l’ASBL Association de Financement du FN, pour l’achat d’une villa au Cap d’Agde “par le biais d’un prêt obtenu auprès de l’ASBL à des conditions lésionnaires pour celle-ci” . Daniel Féret, 69 ans, est inculpé et il sera jugé pour avoir, en 2006 et 2007, détourné 62.790€ au préjudice de l’AFFN “en facturant à l’ASBL de prétendues prestations de consultance.”

Ensuite les deux seront jugés pour avoir détourné au profit de Féret “le solde du prix de vente de 284.676,05€ de la villa du Cap d’Agde”.

Rorive et Féret sont inculpés et seront également jugés pour “avoir détourné 26.500€ de loyers liés à l’occupation d’une villa” , la leur, celle de l’avenue de la Forêt à Bruxelles. Féret est inculpé et sera jugé pour “avoir détourné 59.000 € de loyers dus à Eurodim SA, société immobilière dont il était l’administrateur” .

Daniel Féret est inculpé pour avoir détourné deux véhicules achetés pour lui par l’Association de financement du Front national.

Féret est aussi inculpé de détournement de 195.269 € de matériel photo, également acquis par l’AFFN pour le profit personnel de son président. Rorive est inculpée d’avoir détourné à son profit des loyers dus à l’AFFN. De faux et usages de faux en écritures : faux contrat de bail dans la location de locaux mis à disposition de l’ASBL AFFN.

De faux et usage pour avoir dissimulé les détournements au préjudice d’Eurodim SA. De faux en matière fiscale : faux pour avoir éludé l’impôt personnes physiques 2005 et 2006 de Daniel Féret, pour 52.150 et 68.200 €. Faux à l’impôt des personnes physiques 2005 et 2006 d’Audrey Rorive, à hauteur de 70.000 et 71.000 €.

Faux pour avoir éludé l’impôt des sociétés 2004, 2005 et 2006, de l’Association de Financement du FN. Et faux pour avoir éludé, pendant dix ans, de 1995 à 2004, l’impôt des sociétés dû par Eurodim SA, dont Féret et Rorive étaient administrateurs.

Féret, président du FN de 1985 à 2007, a été parlementaire fédéral et député européen, et Audrey Rorive, députée au Parlement de la Région bruxelloise.



© La Dernière Heure 2013