Faits divers Notre rôle n'est pas de leur demander de se rendre

BRUXELLES L'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) ne soutient pas l'appel du président de l'Union des mosquées de Bruxelles, demandant aux agresseurs de Joe Van Holsbeeck de se rendre à la justice, a indiqué vendredi à l'agence Belga Imran Akhtar, responsable de la communication de l'EMB.

"Notre rôle n'est pas de leur demander de se rendre. A partir du moment où (les agresseurs) n'ont pas été identifiés, nous ne voyons pas l'intérêt d'en parler. Nous attendons que la justice fasse ce qu'elle a à faire", a déclaré M. Akhtar, regrettant la "stigmatisation de la communauté musulmane" à la suite de la mort de l'adolescent, poignardé le 12 avril pour son lecteur MP3 à la Gare centrale de Bruxelles.

Le président de l'Union des mosquées de Bruxelles, Saïd Dakkar, avait indiqué dans la presse vendredi que les imams allaient appeler, lors de la prière de ce vendredi, les agresseurs à se rendre à la police.

Mustafa Kastit, porte-parole de la Grande mosquée de Bruxelles, a assuré que le sermon de vendredi serait consacré "à ce triste événement, ignoble et tout à fait condamné par l'ensemble de la communauté musulmane".

"L'imam va rappeler aux fidèles le rôle des familles par rapport à leurs enfants, à travers l'éducation, l'instruction et le comportement civique qu'ils devront avoir en société", a-t-il dit.

La communauté musulmane a aussi le rôle "de rappeler aux jeunes leurs responsabilités, leur devoir de vivre en convivialité avec le reste des citoyens de la société dans laquelle nous vivons", a expliqué M. Kastit, conscient toutefois que les coupables n'ont pas encore été identifiés.

Condamnant l'acte qui a conduit à la mort de Joe, Imran Akthar a, sans toutefois vouloir minimiser les faits, regretté la "manipulation" d'un acte que certains considèrent "comme faisant partie de notre communauté". Le porte-parole de l'EMB insiste sur le fait que ce n'est pas parce que les deux agresseurs ont l'apparence d'"Arabes qu'ils sont d'office musulmans".

"Nous espérons que lorsque (les auteurs) seront arrêtés, la justice agira en fonction de leur appartenance à la citoyenneté et non en fonction de leur appartenance à une religion", a-t-il encore dit.

"Notre rôle est de soutenir la famille dans son deuil", a-t-il poursuivi, ajoutant que l'Exécutif allait envoyer une lettre de condoléances aux parents de Joe "dans les prochains jours". Des représentants de l'EMB ne seront toutefois pas présents lors de la marche pacifique, dimanche, organisée à la mémoire de l'adolescent tué.