Faits divers Ses amis motards ont escorté le cercueil de la victime de l’accident ferroviaire.

Tristesse, colère et incompréhension se lisaient vendredi sur les visages des proches de Marc De Geyter, ce cheminot de 47 ans qui a perdu la vie dans le tragique accident de train survenu à Saint-Georges dans la nuit de dimanche à lundi.

Marc De Geyter était le conducteur du train de passagers qui a percuté à une vitesse de 90 km/h un train de marchandises qui venait de marquer l’arrêt et qui après avoir redémarré roulait à une vitesse de 10 à 15 km/h.

Le terrible choc n’a pas laissé la moindre chance à Marc De Geyter qui comme deux passagers a perdu la vie dans cette nouvelle catastrophe ferroviaire.

Au lendemain du drame , le papa de Marc avait clamé haut et fort sa volonté que la clarté soit faite sur les circonstances du drame.

L’enquête n’en est encore qu’à ses prémices. Il faudra de longues semaines pour que la famille et les amis du cheminot aient des réponses à leurs nombreuses questions.

Marc De Geyter était aussi un motard. Ses amis motards étaient d’ailleurs présents en nombre à la levée du corps afin d’accompagner cette victime du rail jusqu’à sa dernière demeure. Il était 12 h 30 quand le corbillard a quitté le funérarium Jonet de Saint-Georges sur Meuse pour le Crématorium de Robermont où une absoute a été prononcée dans l’intimité.