Faits divers
Nous vous racontions dimanche dernier la terrible histoire du chaton Sprotje qui a été enfermé dans un four à 200°C pendant 15 minutes à Courtrai. 

Nos confrères de Het Laatste Nieuws ont retrouvé la personne qui a commis cette atrocité. Et le moins que l'on puisse écrire est qu'il n'a pas le moindre remord par rapport à son geste abominable ! " Le four n'était pas si chaud. Et le chat était embêtant", a-t-il tenté d'expliquer même si, bien entendu, aucune explication ne peut justifier ce geste.

"De temps en temps, le chaton était agaçant, je l'enfermais donc dans la salle de bain. Pourquoi je l'ai mis dans le four? Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c'est qu'il n'était pas si chaud ! Ce qui est fait est fait. Il existe beaucoup de choses bien pires, comme poignarder des gens ou les tuer. Je sais qu'il y aura un procès. Je vais accepter ma peine."

Pour rappel, l'homme risque 6 mois de prison, 16.000 euros d'amende et une interdiction à vie de posséder un animal. 

La vétérinaire, l'agence de protection des animaux GAIA et la ville de Courtrai avaient décidé de porter plainte après cet acte d'une rare cruauté.