La 19e victime est un nouveau-né

Nawal Bensalelm et Gilbert Dupont Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Tout porte à croire que le choc terrible de l’effroyable collision a provoqué l’accouchement du bébé

Circulation normale des Eurostar à partir du 2 mars

Son métier: donner un nom à des corps

La marche silencieuse à Mons a rassemblé quelque 300 personnes

Le conducteur était déjà passé au rouge

4.000 dispositifs de sécurité commandés, 800 placés

"Les boîtes noires ne sont pas fiables"


HAL La catastrophe de Buizingen a bien fait une dix-neuvième victime, dont le corps avait déjà été retrouvé dans la journée de jeudi.

C’est celui d’un… bébé : une petite fille dont la naissance a eu lieu au moment précis de l’accident, et qui a été prénommée Alayna.

Pendant tout ce temps, la protection civile et le DVI de la police fédérale ont cherché dans les ferrailles le petit corps du bébé dont la maman n’a pas non plus survécu à la catastrophe. Maman et bébé ont été inhumés, hier, à Quaregnon.

Vendredi pourtant, le parquet de Bruxelles avait nié publiquement l’existence d’une dix-neuvième victime, comme la DH Les Sports l’annonçait dans ses éditions d’hier.

La maman, Suzan Demirci, directrice des ressources humaines de l’hôpital Brugmann à Bruxelles, 32 ans, était enceinte de plus de huit mois.

Avec son mari M. Frédéric Giangreco, architecte, le jeune couple attendait son premier enfant.

À ce stade, tout porte à croire que le choc terrible de l’effroyable collision a provoqué l’accouchement. Ce n’est pas contredit par l’examen médico-légal de la mère.

Le corps de Suzan, retiré dans les premières heures de l’accident, n’a formellement été identifié que plus de 48 heures plus tard, à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek.

Il était certain que le petit enfant, qui manquait, avait échappé aux fouilles et devait toujours se trouver sur le site de Buizingen, perdu dans les tonnes d’acier, sur les voies ferrées.

Selon nos infos toujours, le bébé a subi la procédure administrative habituelle d’enregistrement de naissance et de décès, et a reçu le joli prénom d’Alayna.

Alayna est la seule victime enfant. Dans la catastrophe, Frédéric a perdu Alayna et Suzan.

Le bilan de dix-neuf victimes n’est pas arrêté. Au moins une victime supplémentaire n’est pas exclue.

Sans tenir compte des travaux pénibles et difficiles qui se poursuivront ce week-end à Buizingen, il subsiste à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek des restes humains non identifiés, pour lesquels le recours aux techniques lentes (cinq jours minimum) d’analyse ADN, est demandé.

Par ailleurs, les consultations médicales ont fait apparaître qu’aucun des corps n’a souffert.



© La Dernière Heure 2010
Nawal Bensalelm et Gilbert Dupont

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Votre couple ou votre vie de famille passe au premier plan. Vous veillez à recréer une entente parfaite.

Taureau

Vous menez votre barque, tant sur le plan financier que professionnel. Vous avez le courage de vos opinions.

Gémeaux

Vos enfants n’en font qu’à leur tête. Vous allez devoir les cadrer au plus vite pour ne pas être débordé.

Cancer

Vous réagissez à la moindre remarque. Le dialogue avec vos interlocuteurs est rompu.

Lion

Même si vous vous engagez dans quelques dépenses, vous restez néanmoins lucide sur votre budget.

Vierge

Vous vous sentez seul face à une grande décision qu’il vous faut prendre dans une certaine urgence.

Balance

Vous tendez à remettre à demain certaines tâches dont vous ne pouvez pas faire l’impasse.

Scorpion

En couple, vous déplorez votre quotidien insipide, tandis qu’aucune rencontre ne marque les cœurs solitaires.

Sagittaire

Vous demandez à votre employeur ou un client un délai supplémentaire pour terminer ce que vous avez entrepris ou promis.

Capricorne

Ne cédez pas à la tentation d’une relation ou d’une aventure sans lendemain. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Verseau

Votre audace ou votre esprit d’entreprise est remarqué par votre employeur. Vous pouvez prétendre à une promotion.

Poissons

Vous êtes très complice avec votre partenaire. Vous vous laissez aller à quelques confidences.

Facebook