Faits divers La police fédérale veut mieux s’armer contre la cybercriminalité qui, elle, grimpe.

De manière globale, depuis 2011 déjà, la tendance est à la baisse. En six ans, la diminution des faits enregistrés par la police fédérale, atteint un taux de 19 %. Entre 2016 et 2017, la chute la plus spectaculaire se situe au niveau du terrorisme, de l’extrémisme et du radicalisme. On passe de 781 faits à 489 l’an dernier. Mais le phénomène n’a pas pour autant disparu, loin de là.

(...)