Faits divers Le ministère public belge vit dans la crainte d’une perte de son indépendance.

Voici ce qu’affirme un e-mail (que La DH a pu lire) adressé le 13 juillet dernier par le procureur du Roi de Namur Vincent Macq à tous les procureurs du roi du pays et largement relayé auprès des substituts et premiers substituts. "La magistrature est aujourd’hui divisée au plus haut niveau. Il faudra que nous restions solidaires si nous souhaitons que le pouvoir judiciaire ne devienne pas une fiction."

(...)