Faits divers Olivia et d’autres victimes de la tuerie de Liège de 2011 demandent des comptes à l’État belge pour la libération de Nordin Amrani.

C’était il y a bientôt sept ans. Le 13 décembre 2011. Emmitouflé, bien au chaud dans les bras de sa maman, le petit Gabriel, 17 mois, attend le bus avec ses parents, place Saint-Lambert, lorsqu’en une seconde, Liège et la Belgique entière, sombrent dans l’horreur. Lourdement armé, Nordin Amrani, un détenu en liberté conditionnelle, exécutera six personnes ce jour-là, tirant à tout-va dans la foule. Parmi ses victimes, le petit Gabriel, 17 mois. Atteint à la tête, il décédera quelques heures plus tard à l’hôpital.

(...)