Faits divers

A la suite de la modification de la loi sur les armes, la police locale de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles a collecté 1.236 armes et plus de 40.000 cartouches à balles


BRUXELLES Parallèlement, 102 procès-verbaux ont été établis pour port d'arme prohibée. Dans 36 cas, le parquet a ordonné une enquête approfondie sur les détenteurs des armes.

La plupart des armes remises sont des soi-disant "armes de défense". Les citoyens en ont ramené 918 à la police. Les policiers ont également saisi 136 armes prohibées, 106 armes de chasse et 76 armes de guerre.

La police a été confrontée à certains cas particuliers. Ainsi, un homme âgé a ramené un sac contenant un vieux mitrailleur Stengun et trois chargeurs pleins. L'arme et les cartouches datant de la Seconde guerre mondiale étaient complètement rouillées. Apparemment, l'épouse de l'homme avait fait partie de la résistance. Lors de son décès, il l'avait gardée en souvenir.

Un vétéran de la brigade Piron a, quant à lui, remis son arme de contrecoeur. L'homme avait capturé durant la guerre un officier allemand et avait gardé son pistolet Lüger comme trophée. Il l'avait échangé plus tard contre un Colt.45 d'un officier américain.

© La Dernière Heure 2009