Faits divers

On pourrait se demander si cette scène – qui a duré une bonne dizaine de minutes – ne sort pas tout droit d’un film porno "amateur" dont le scénario n’est autre que "faire l’amour" dans une gare bondée mais il n’en est rien : ces images des plus explicites ont bien été tournées par un témoin "privilégié" vendredi 20 juin aux alentours de 19h45 dans la gare du Midi !

On y voit un couple d’une trentaine d’années (à vu d’œil) s’adonner, à hauteur de l’entrée / sortie qui donne sur la place Victor Horta, aux plaisirs de la chair sans se soucier de son (rare) public. " Il y avait pourtant un monde incroyable. Une file d’une dizaine de mètres de gens qui attendaient de monter dans un taxi, mais tellement pressés par leur quotidien qu’ils n’ont rien vu. On est maximum cinq à avoir assisté à la scène" , raconte Mister Emma , qui – " halluciné et outré" – a dégainé son smartphone pour immortaliser leurs ébats.

"Ce soir-là, j’avais pris le métro de la station Belgica jusqu’à la gare du Midi pour me rendre à un vernissage et, c’est en sortant de la gare que, j’ai vu la chose la plus cocasse et incroyable de ma vie : un couple qui faisait l’amour en plein cœur de la gare. C’est parce que j’ai d’abord vu la femme en train de mordre le pantalon de son partenaire que ma curiosité m’a amené à regarder de plus près ce qu’ils faisaient. Ils étaient dans leur bulle. On avait l’impression qu’ils ne se rendaient pas compte qu’il y avait une grande baie vitrée et non un mur."


Jusqu'à trois ans de prison en théorie...

Sachez cependant que les "tourtereaux" pourraient, au regard de l’article 385 de notre code pénal, être poursuivis pour " avoir publiquement outragé les mœurs par des actions qui blessent la pudeur". Un délit théoriquement passible d’une peine de prison de 8 jours à 1 an ou d’une peine de travail de 45 à 300 heures et d’une amende obligatoire de 156 à 3.000 euros. Voire, si l’on prouve qu’un mineur de moins de 16 ans a pu assister à la scène, d’une peine de prison de 1 mois à 3 ans et d’une amende obligatoire de 600 à 6.000 euros.

Renseignement pris auprès de la police fédérale... "Lorsque l'on visionnera ces images, on verra si elles peuvent constituer la preuve d'une infraction pénale et, si tel est le cas, être éventuellement utilisées dans le cadre d'une enquête" , avertit Agnès Reis, sa porte-parole.


"Un plaisir à l'exhibition"

Nous avons interrogé la sexologue Stéphanie Hannier (UCL) à ce propos.

Comment analysez-vous cette scène tournée à la gare du Midi ?

"Certains ont un plaisir à l'exhibition (cela excite d'être regardé), d'autres ont un plaisir à transgresser (se faire voir...Voire se faire arrêter). La dose de stress va alors booster le désir. En fait, tous les côtés "provocateurs" peuvent booster le désir, voire même le plaisir. Tout ce qui est interdit et innovant, qui "coupe" des habitudes en somme, va être excitant. Un psychiatre français, Fared Cherik, (CHU Nice) que j'ai rencontré lors d’une conférence expliquait que l'être humain est intéressé par ce qui est différent et novateur car la société nous propose (voire impose) de penser de cette manière, et que l'être humain est curieux par nature et en recherche permanente de nouveautés. Exemple : ce n'est qu'en proposant une nouvelle crème pour le corps qui a tel avantage par rapport aux précédentes que l'on va créer le besoin, donc l'envie de cet achat. En sexualité, il en va de même. Si les couples pratiquent toujours la même position, elle n'aura plus le même effet excitatoire que si une nouvelle est mise en route...ou si les partenaires ont un / une amante. En effet, à nouveau corps, nouvelles sensations. Mais bien sûr, il vient toujours un moment où les corps s'habituent l'un à l'autre."

Quels sont vos conseils pour pimenter sa vie de couple dans ce style mais de façon légale ?

"Dans les bois au fin fond des Ardennes ou dans les toilettes d’un restaurant, il n'y a que très peu de risques ! Mais attention, le risque demeure tout de même! Une autre solution est de se rendre dans des lieux appropriés : clubs échangistes / libertins. C'est certainement la solution la moins risquée. Mais il en est une autre qui ne comporte aucun risque, c'est la solution fantasmatique..."

ATTENTION, CES IMAGES PEUVENT CHOQUER. ELLES SONT RÉSERVÉES A UN PUBLIC ADULTE.