Faits divers

La zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles a décidé jeudi de se porter partie civile contre deux de ses agents soupçonnés d'avoir maltraité deux personnes lors de leur interpellation en avril dernier. "C'est un signal que ce genre de comportement est inacceptable", a indiqué Carl Theunis, porte-parole du bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur. Le procès des deux policiers devant le tribunal correctionnel de Bruxelles a par ailleurs été reporté au mois de septembre. Les deux victimes, âgées d'une vingtaine d'années et originaires de Bruxelles, roulaient un joint au Mont des Arts le 20 avril dernier lorsqu'une patrouille les a approchés. L'un des deux jeunes a alors fait une remarque sur le ton utilisé par les policiers. Les agents se seraient ensuite montrés agressifs et auraient poussé la victime contre le sol. Son camarade a commencé à filmer la scène et a, à son tour, été interpellé avec violence.

Le parquet de Bruxelles a renvoyé les deux agents devant le tribunal correctionnel de Bruxelles et le collège de police envisage de se porter partie civile.

"C'est une mesure exceptionnelle du collège mais nous voulons donner le signal que ce genre de pratiques, ce genre de violence gratuite ne peut être accepté dans notre corps de police", a ajouté Carl Theunis. "C'est en même temps un soutien à tous les agents qui font leur travail correctement."