Faits divers Hommage a été rendu à Philippe Moureau lors de la reconstitution du procès.

Ces samedi et dimanche, une reconstitution exceptionnelle du procès de Henri Désiré Landru est organisée dans le cadre du Festival International du Film Policier de Liège. Cet évènement est réalisé chaque année dans la salle d’audience de la cour d’assises de Liège dans laquelle des centaines d’accusés ont défilé et cette fois, les jurés ont acquitté Landru !

Cette année est toutefois une année particulière. En effet, il s’agissait de la première représentation réalisée depuis le décès inopiné de Philippe Moureau, le 7 août 2017.

Me Moureau était un des artisans qui participait régulièrement avec d’autres à cette reconstitution. Sa toge, amenée par François, un de ses fils, a trôné sur la chaise de la défense tout au long de cette édition.

Cette année, Jean-Dominique Franchimont, qui écrit et scénarise le procès, avait choisi le cas de Henri Désiré Landru. Ce procès s’est ouvert le 7 novembre 1921 à Paris. L’homme avait fait passer des petites annonces matrimoniales dans les quotidiens de l’époque. Il s’est présenté sous 17 identités différentes et a contacté 283 femmes, la plupart des veuves argentées. Dix femmes et le fils d’une de celles-ci ont mystérieusement disparu après avoir rencontré celui que la presse de l’époque a appelé, le nouveau Barbe Bleue.

Ce célèbre tueur en série appâtait ses victimes en se faisant passer pour un veuf esseulé. Il faisait miroiter l’amour et le mariage à ces femmes seules. Il leur faisait signer des procurations à son bénéfice avant de les découper en morceau et les brûler.

Le 12 avril 1919 , le jour de ses 50 ans, les inspecteurs Belin et Braunberger, ont arrêté le tueur en série. Le 30 novembre 1921, l’accusé sera condamné à la peine capitale par la cour d’assises de Versailles.

Ce samedi, les spectateurs ont pu assister à une représentation unique lors d laquelle Landru était joué par Me Hardy, qui appartient à la police scientifique de Dinant. Le parquet général était joué par Mariane Lejeune, une véritable avocate générale, et le rôle président de la cour d’assises était joué par Olivier Warnon, juge.

On retiendra aussi l’incroyable commissaire Belin, dit Biscuit, joué par Luc Désir, juge de paix de son état. Si vous voulez découvrir cet évènement, rendez-vous ce dimanche à 15 h au palais de justice de Liège situé place Saint-Lambert.