Faits divers Arrêté pour tigerkidnapping, Mustapha Iken avait déjà écopé de 10 ans de prison.

Dimanche, après-midi, un détenu de la prison de Lantin s’est fait la belle au terme d’une opération menée avec l’aide d’au moins trois complices

Vers 14h45, deux véhicules ont en effet été incendiés aux alentours de l’établissement pénitentiaire. Profitant de la confusion, un détenu qui se trouvait dans le préau de la maison d’arrêt a réussi à escalader le mur d’enceinte aidé pas plusieurs codétenus. Déambulant sur le toit, il est arrivé au second mur qu’il a escaladé avec une échelle de corde et est redescendu à l’aide d’une échelle métallique déposée contre le mur par ses complices. Il a ensuite franchi la clôture qui avait été découpée.

Les deux hommes qui avaient chacun incendié leur voiture et le détenu se sont ensuite engouffrés dans un véhicule à bord duquel les attendait un complice. Le véhicule a immédiatement démarré. On l’a retrouvé incendié à quelques kilomètres. Il s’agissait d’une voiture qui avait été volée à Beaufays. Là, les fuyards seraient montés dans une Audi immatriculée en Allemagne.

Restait évidemment à identifier le fuyard. Il semble ainsi que l’homme en cavale n’est autre que Mustapha Iken, un Liégeois de 30 ans.

L’homme était en détention préventive après avoir été interpellé à la mi-janvier à la suite de plusieurs tiger kidnappings.

Les faits qui lui sont reprochés ont eu lieu le 29 décembre dernier. Ce jour-là, trois hommes encagoulés et armés ont pris en otage quatre personnes dont le gérant de l’agence bancaire Beobank de Grivegnée. Ils ont attendu jusqu’au petit matin, ont emmené un des otages jusqu’à l’agence et se sont fait ouvrir le coffre-fort. En possession d’un important butin, les malfrats et leur otage sont retournés au domicile du gérant avant de quitter les lieux à bord des véhicules des otages. Les deux voitures ont été retrouvées incendiées un peu plus tard.

L’enquête menée par la PJF de Liège va rapidement conduire à l’interception de deux auteurs présumés : Mustapha Iken (30 ans) et Guillaume (24 ans), deux personnes originaires de Liège et déjà connues des autorités.

En effet, Mustapha Iken a été condamné en mai 2009 pour plusieurs braquages de banque. Il avait écopé de 6 ans en première instance. La cour d’appel avait alourdi la sentence, en décembre 2009, pour lui infliger une peine de 10 ans de prison.

Un avis de recherche international a été lancé à son encontre.