Faits divers

À contresens, le directeur de l'Erip bruxelloise cause un accident avec... une voiture de police

BRUXELLES Le commissaire Peetroons, directeur de l'Erip, l'école de police de Bruxelles, a été contrôlé, le 8 mai, en état d'ivresse au volant, circulant à contresens dans une artère à sens unique. En outre, selon nos infos que confirme le parquet de Bruxelles, le directeur âgé de 57 ans de la Police Academy de Bruxelles, qui conduisait sa voiture privée, a occasionné un accident de roulage avec... une voiture de police.

L'École régionale et intercommunale de police de Bruxelles forme actuellement 250 futurs policiers, aspirants agents, aspirants inspecteurs et aspirants inspecteurs principaux.

Le directeur Francis Peetroons a été remarqué, à Diegem, par une patrouille de la police de Vilvorde. Celle-ci constatant que l'automobiliste remontait un sens unique, a voulu le stopper. Selon le parquet, c'est à hauteur d'un rond-point que le directeur de l'Erip a "provoqué l'accident avec le véhicule de police".

L'incident s'est produit vers 22 h 30 et la nuit était tombée. Le commissaire, qui était seul à bord, n'avait pas allumé ses phares. L'accrochage avec le véhicule de police fut sans gravité; aucun collègue n'a été blessé.

Le parquet de Bruxelles n'en a pas moins été informé. Le magistrat de service ordonna le retrait du permis de conduire pour la durée de 15 jours.

Les résultats de l'éthylotest ne sont pas communiqués. Selon le 1er substitut Jos Colpin, ceux-ci ont néanmoins révélé "une situation qui n'est pas tout à fait normale".

Pour autant, le porte-parole du parquet bruxellois jugeait hier qu'il n'était pas indiqué de publier un bilan chiffré. Le 8 mai, date de l'incident, était la veille du samedi 9 mai; ce jour-là, l'école de police bruxelloise fêtait ses 15 ans d'existence et organisait une journée portes ouvertes .

Entre-temps, le directeur de la Police Academy de Bruxelles a pu récupérer son permis.

Nous avons cherché, hier, à le contacter, sans succès. Encore fidèle au poste en début de semaine, le commissaire Peetroons n'était pas joignable mardi. Selon ses adjoints, il s'est octroyé quelques jours de congé à Étretat, dans le beau pays normand. Son retour est prévu mardi prochain.



© La Dernière Heure 2009