Faits divers "À la CCU, il faut parfois des mois d’attente pour analyser un GSM, smartphone, tablette, laptop ou un ordinateur saisi"

La police informatique, connue sous le nom de Computer Crime Unit, est à ce point débordée et insuffisamment équipée que ses délais pour traiter (décrypter le contenu) les appareils saisis dans les enquêtes - GMS, smartphones, ordinateurs, laptops et tablettes - se comptent actuellement "en mois, et peuvent même excéder un an".

(...)