Faits divers

Le mari de cette dame au visage couvert a refusé qu’elle dévoile son identité

SCHAERBEEK Depuis l’entrée en vigueur en juillet de la loi anti-niqab, dite aussi loi anti-burqa, toute personne cachant totalement ou de manière principale son visage sur la voie publique peut être poursuivie pour ce comportement avec une amende pénale de 15 à 25 euros et/ou une peine d’emprisonnement de 1 à 7 jours.

Ce mardi, des policiers de la zone Nord ont croisé rue de Brabant, à Schaerbeek, une dame portant le niqab. Ils ont donc, comme le veut la procédure, demandé à celle-ci de leur dévoiler son identité.

Une demande que le mari de la dame au niqab n’a pas supportée. Refusant que son épouse se soumette aux ordres des policiers, l’homme s’est mis à hurler, attirant la foule.

C’est alors qu’un autre individu, un certain Bernard, a incité la foule à l’émeute, hurlant qu’il fallait tout péter et protéger “la communauté”.

Face à des policiers d’origine marocaine, ce même homme a proféré toute une série d’insultes, les qualifiant notamment de “traîtres”. La police a dû utiliser du spray lacrymogène pour disperser les intervenants.



© La Dernière Heure 2011