Faits divers

Le CRIOC remet fortement en doute le caractère "belge" et "équitable" du lait Fairebel

BRUXELLES Après une première plainte contre la marque de lait Fairebel, le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC) a décidé de déposer une nouvelle plainte, contre Lidl cette fois, qui a disposé dans un de ses magasins situé à Thuin une affiche où on peut lire "lait 100% belge". Or, le CRIOC remet fortement en doute le caractère "belge" et "équitable" du lait Fairebel. "Il est regrettable que les distributeurs ne s'enquièrent pas préalablement de la véracité des informations contenues sur les produits qu'ils mettent à disposition des consommateurs", a commenté le CRIOC, dans un communiqué.

Le 25 mai dernier, le CRIOC a déposé plainte contre le lait Fairebel, remettant en question le caractère "belge" du produit, conditionné dans la laiterie luxembourgeoise Luxlait, et rejetant également l'utilisation du terme "équitable", qui, selon lui, est "purement et simplement utilisée à des fins commerciales".

Des propos contre lesquels les membres de la coopérative Faircoop, initiatrice du label Fairebel, se sont défendus vendredi.
Le CRIOC a toutefois décidé de porter plainte contre la chaîne de magasins Lidl, considérant que "ces pratiques, qui mettent en avant l'origine belge du produit afin que le consommateur achète par patriotisme ce produit-là plutôt qu'un autre, témoignent d'un manque flagrant de transparence pour le consommateur".

Il s'agit d'une pratique commerciale trompeuse puisque le consommateur est sciemment induit en erreur sur l'origine du produit, estime le CRIOC.

© La Dernière Heure 2010