Faits divers

Le procureur du roi, Vincent Cambier, estimait que le dossier pouvait être bouclé et a donc requis un non-lieu

BRUXELLES La chambre du conseil de Neufchâteau a refermé mardi le dossier Dutroux bis en rendant une ordonnance de non-lieu, comme le lui avait demandé le parquet, rapporte la RTBF. Parmi les éléments de ce dossier figurent notamment des cheveux découverts dans la cache de Marc Dutroux. Le dossier Dutroux bis avait été ouvert dans la foulée du dossier Dutroux, afin que puissent y être versés des faits à charge d'éventuels suspects autres que ceux qui ont comparu devant la cour d'assises d'Arlon, ainsi que des indices non traités dans le dossier Dutroux, rappelle la RTBF.

Personne n'a été inculpé dans ce dossier. Les enquêteurs n'ont pas trouvé à qui appartenait les cheveux et les traces découverts dans la cache de Marc Dutroux.
Le procureur du roi, Vincent Cambier, estimait que le dossier pouvait être bouclé et a donc requis un non-lieu. Une seule partie civile avait participé à l'audience du 1er octobre: Pol Marchal. Le père d'An avait regretté que le dossier bis n'ait pas été exploité jusqu'au bout, mais il ne souhaite cependant plus se battre pour que l'enquête se poursuive.

La chambre du conseil a suivi l'avis du parquet. Le dossier est donc bouclé pour l'instant. Mais il pourrait rebondir si un profil génétique est confondu avec la base de données, ou si une éventuelle révélation est faite.

© La Dernière Heure 2010