Faits divers

Égaré, le furet portant une puce électronique n'a été rendu à son propriétaire qu'un mois plus tard. Et dans quel état

BRUXELLES En Belgique, le furet est un animal de compagnie très prisé. À tel point que, si on ignore le nombre exact d'animaux présents dans les foyers, il semble que le furet soit le troisième animal de compagnie préféré des Belges derrière les chiens et les chats.

Pourtant, malgré ce succès, la législation ne suit pas concernant le bien-être et la protection de ces petits animaux qui sont incapables de vivre à l'état sauvage. La malheureuse histoire de Titine en est un exemple dramatique. Cette femelle furet s'est échappée de chez elle le 5 août dernier.

Immédiatement, la Ligue Nationale pour la Protection du Furet a été alertée par les propriétaires désemparés. Fort heureusement, Titine était pucée. Dès qu'un refuge ou un vétérinaire trouverait l'animal, le propriétaire serait très rapidement identifié.

Enfin ça, c'était ce qui devait se passer normalement car bien qu'arrivée très vite dans un refuge, Titine n'a été retrouvée qu'un mois plus tard. Et dans un état plus que pitoyable puisque, malade, elle n'a pas eu de soins durant cette période et a perdu quasiment tous ses poils.

Titine a payé la méconnaissance dont certains refuges font preuve à l'égard des furets. Le premier refuge qui a recueilli Titine le jour même de sa disparition était un refuge pour animaux sauvages et non pas pour animaux domestiques. L'animal aurait dû être orienté vers ce type de centre spécialisé. Ce premier refuge n'a en outre pas vérifié si l'animal était pucé.

Après une quinzaine de jours, Titine sera transférée vers un refuge pour rongeurs alors que le furet est tout sauf un rongeur. Qui plus est, le refuge est situé à Liège alors que Titine est originaire d'Etterbeek. Encore une fois, pas de vérification de la présence d'une puce électronique et l'animal est ainsi laissé à son triste sort. Ce n'est que par le plus grand des hasards que les propriétaires de Titine vont remettre la main sur leur animal le 6 septembre dernier, soit un mois après la disparition et alors que le jour même elle était retrouvée. Les propriétaires ont décidé d'introduire une plainte auprès du SPF santé publique.

En Belgique, seuls les chiens doivent être pucés obligatoirement. Pour les autres animaux, ce pucage n'est obligatoire qu'en cas de voyage dans un autre pays européen. Les propriétaires de Titine avaient pris cette précaution. Mais cela n'a servi à rien. L'animal est en revalidation.



© La Dernière Heure 2008