Faits divers Les Régions sont, à présent, responsables de la mise en place de la surveillance privée.

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), avait annoncé un plan composé de trois piliers pour lutter contre les transmigrants à la fin du mois de janvier.

La première mesure phare était une surveillance de cinq parkings autoroutiers par une entreprise privée. Elle faisait suite à une altercation entre migrants et forces de l’ordre à la mi-janvier à Grand-Bigard. Aujourd’hui, c’en est fini de cette surveillance, du moins pour le gouvernement fédéral.

(...)