Faits divers

Dans le 19e arrondissement de Paris, le responsable d'un Franprix a tenu à réagir à toutes les insultes dont sont victimes lui et ses employés.

Sur la vitrine de sa supérette, on peut lire ceci : "Ici travaillent des Arabes, des Noirs, des Asiatiques, des juifs, des Blancs et autres". On peut également lire qu'il y a de "trop nombreux problèmes, qui tournent toujours autour de la couleur des employés !" Il est aussi demandé de respecter les femmes. 

"Les insultes racistes viennent vraiment de tous les côtés", explique à franceinfo Jean-Jacques, responsable du magasin et auteur de l'affiche à la devanture du magasin. "C’est quotidien et ça ne s’arrête jamais.".  Si aucun incident particulier a poussé le gérant à prendre cette mesure, il reconnait avoir agi par colère et lassitude sans s'étendre longuement. 

Le responsable a déposé deux plaintes, laissées sans suite : "Ça ne servait à rien." Il a donc souhaité aller plus loin. "Après je ne sais même pas si ça, ça va servir à quelque chose".

Lui-même juif, sa compagne italienne, une employée chinoise, tous ont déjà reçu des insultes de la part de la clientèle qui est très variée.