Faits divers

Il voulait que l'on prenne conscience des risques pris par les Bob


TROIS-PONTS Thierry Bidaine, le mari de la dame condamnée à payer les dommages occasionnés à une voiture alors qu'elle roulait en tant que "Bobette" pour des connaissances, a annoncé son intention d'arrêter prochainement sa grève de la faim. Une décision prise à la suite du dépôt annoncé par le député André Frédéric (PS) d'une proposition de loi visant à inclure dans les assurances en responsabilité civile familiale une clause protégeant les « Bobs ».

Thierry Bidaine a entamé sa grève de la faim pour faire prendre conscience à l'opinion publique des risques pris par les Bob et Bobette, invitant les mandataires politiques à amener les sociétés d'assurance à supprimer de leurs polices les clauses d'exclusion de ce type.

Il a annoncé mercredi son intention d'arrêter sa grève de la faim à la suite du dépôt de la proposition socialiste, pour autant que les autres partis soutiennent celle-ci. Il attend dès lors de recevoir des assurances de la part de ceux-ci.