Faits divers

Cet aménagement de sa peine de prison a été décidé par l'administration pénitentiaire et s'explique par son comportement en prison


BRUXELLEE Le jeune homme qui a participé, en novembre 2007, au meurtre d'un boulanger à Jamioulx, a été libéré. Placé en IPPJ, Aubin Bellens a été condamné à deux ans de prison dans une autre affaire par le tribunal correctionnel et bénéficie, aujourd'hui, d'une interruption de sa peine, rapporte mercredi la RTBF. Impliqué dans le meurtre de ce boulanger, Aubin Bellens était alors mineur.

Ce statut lui avait permis d'échapper à la cour d'assises. Il a alors été placé dans une IPPJ jusqu'à ses 20 ans. Il s'est échappé de l'institution à plusieurs reprises. Lors de sa dernière fugue, le 4 avril dernier, il a commis un vol avec violences. Majeur, cette fois, il a été incarcéré à Jamioulx et a été condamné, fin juin, à deux ans de prison.

Un mois plus tard, il a bénéficié d'une interruption de peine. Cet aménagement de sa peine de prison a été décidé par l'administration pénitentiaire et s'explique par son comportement en prison mais aussi au fait que son casier judiciaire était vierge avant cette première condamnation pour vol. Une mesure de placement en IPPJ ne figure en effet pas dans le casier judiciaire.
A 19 ans, alors qu'il aurait dû rester en IPPJ jusqu'à ses 20 ans, Aubin Bellens est donc en liberté et fait l'objet d'un contrôle social pour l'obtention d'un bracelet électronique.

© La Dernière Heure 2009