Faits divers Au Mexique, des voix s'élèvent pour critiquer l'aventure vécue par trois marins perdus en mer

MEXICO Lucio, Jesus et Salvador, pécheur de leur état ont quitté la terre un beau jour d'octobre 2005 pour aller taquiner le requin-marteau sur leur embarcation. Mais très rapidement, leur bateau a perdu l'usage de ses moteurs. Une panne impossible à réparer.

La situation était d'autant plus grave que les marins ne disposaient pas de radio à bord. Sans moteur et sans voix, ils ont dérivé comme cela pendant neuf mois et neuf jours avant qu'un Thonier Taïwanais ne les repère et ne leur portent secours.

Un véritable miracle qui fait de ses trois pêcheurs de véritables stars dans leur pays. Si une frange de l'opinion croit en leur histoire, des voix s'élèvent maintenant pour mettre en doute la véracité de leurs dires.

Leur histoire paraît de plus en plus invraisemblable. En effet, là où ils prétendent s'être nourris de poissons crus, de mouettes ou de canards se posant sur la proue de leur navire, buvant leur sang et de l'eau de pluie, on s'interroge sur le sort de leurs deux compagnons qui sont morts dans cette aventure. De là à évoquer de l'anthropophagie, il n'y a qu'un pas.

Un pas qui est d'autant plus vite franchi que d'après des spécialistes animaliers, les oiseaux marins comme les mouettes et les canards ne s'aventurent jamais aussi loin des côtes.

L'absence de traces physiques étonne également. Après un tel périple vécu dans de telles conditions, les organismes doivent être marqués. Ce n'est pas comme ils le prétendent le temps passé sur le bateau qui les a recueillis qui aurait pu effacer de tels stigmates.

Plus le temps passe plus les critiques grandissent. Plutôt que des pêcheurs, certains médias pensent que les trois hommes sont des trafiquants de drogue. Plusieurs éléments accréditent cette thèse. D'abord, les trois hommes ne se connaissaient pas avant d'embarquer. Ensuite, la capitainerie du port ne dispose d'aucune trace de ce navire dans ses registres. Enfin, le port d'où ils sont partis est connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue dans la région. L'enquête dira sir les miraculés l'étaient vraiment.



© La Dernière Heure 2006