Faits divers L’hiver recouvre nos routes de son manteau blanc et conduire sur ces routes mérite quelques précautions.

Avec le retour des intempéries et du verglas dans notre pays, nombreux sont les conducteurs décidant de rester à la maison pour ne pas prendre la voiture.

Malgré qu’il y ait moins d’usagers, le nombre d’accidents de la route en hiver reste aussi élevé qu’en été.

L’institut Vias (anciennement IBSR) dénombre pas moins d’une centaine d’accidents avec blessés par jour. C’est donc le bon moment pour une piqûre de rappel concernant les précautions à prendre si vous prenez le volant par temps froid.

Il est important de ne pas négliger les conditions météo avant de prendre le volant et d’y être préparé.

La boîte à gants doit contenir entre autres un racloir pour dégivrer le pare-brise et un chiffon pour nettoyer des vitres embuées. Le conducteur préférera une tenue chaude mais il devra aussi s’assurer que celle-ci ne devienne pas inconfortable ou gênante pour les mouvements. L’automobiliste doit accorder une importance à sa visibilité en dégivrant la totalité de son pare-brise. Les averses de neige réduisant déjà la visibilité, il vaut mieux dégager la vue et s’assurer ainsi de pouvoir anticiper les situations.

Si les pneus Hiver ne sont pas obligatoires en Belgique, ils restent vivement néanmoins conseillés.

Selon Touring, un Belge sur deux en est équipé. Dès que la température passe sous les 7 degrés Celsius, les pneus hiver assurent une meilleure adhérence. Son profil et sa gomme plus tendre diminuent aussi les risques de perte de contrôle du véhicule.

Benoit Godart, porte-parole de l’institut Vias, rappelle qu’en plus de toutes ces précautions, il faut avant tout adapter sa conduite et être prudent au volant. Les mouvements brusques peuvent mener à une perte de contrôle du véhicule.