Faits divers

Obligatoire depuis 1975 pour le conducteur et son passager avant ainsi que depuis 1991 pour les passagers arrière, le port de la ceinture de sécurité a été passé au crible ce samedi à Bruxelles. Résultat ? 310 conducteurs, dont 20 étrangers, ont été pris en défaut (infraction du second degré passible d’une amende de 110 euros).

Dix-neuf enfants (dont la taille est inférieure à 135 centimètres) ne bénéficiaient pas non plus d’un dispositif de retenue adéquat (infraction du troisième degré passible d’une amende de 165 euros).

Sur la zone de police Marlow, la centaine de contrevenants pris sur le fait à Uccle a été invitée à faire un détour par un stand de l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR). Objectif ? Leur faire prendre conscience des conséquences d’un crash sans attache…

Pour y parvenir , une Citroën DS4 ayant servi de cobaye pour un crash test Euro NCAP à 50 km/h était exposée, vidéo sur grand écran à l’appui. Un pèse-personne permettait également de mesurer le poids de son corps dans de telles conditions. "À titre d’exemple, une personne qui pèse 90 kilos représente une masse de 1.800 kilos en cas de choc à 50 km/h. C’est une donnée qui permet de faire prendre conscience aux gens qu’ils ne doivent jamais croire qu’ils arriveront à se retenir à leur volant avec leurs mains", indique Frédéric Laurent, commissaire de la Direction de Coordination et Appui de la police fédérale de Bruxelles.

Vingt-neuf conducteurs ont été pris en flagrant coup de fil au volant et l’un d’entre eux ne portait en sus pas sa ceinture et n’avait pas attaché ses deux enfants… Le parquet de Bruxelles lui a en conséquence infligé un retrait de permis immédiat pour quinze jours.

Cinq fuyards ont tenté d’éviter les contrôles en prenant des sens interdits parce qu’ils ne portaient pas leur ceinture et ils ont été interceptés par des motards de la police.

Deux conducteurs ont été pincés sous l’influence de l’alcool, deux autres en défaut d’assurance, trois autres sans permis de conduire et un dernier alors qu’il circulait malgré sa déchéance du droit de conduire.

Cette 70e opération Full Integrated Police Action (Fipa) a mobilisé une centaine de policiers de 10 à 18 h sur quinze dispositifs répartis sur cinq zones de police bruxelloise sur six, la zone Montgomery (Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre et Etterbeek) n’y ayant pas pris part.

Selon la mesure nationale de comportement port de la ceinture de sécurité réalisée par l’IBSR en 2012, le taux de port de ladite ceinture est plus élevé chez… les femmes (87,6 %) que chez les hommes (85,3 %), en Flandre (89,2 %) qu’en Wallonie (82,5 %) et qu’à Bruxelles (83,9 %). En 2003, celui-ci ne dépassait toutefois pas les 56,6 %.

Cette progression positive est non seulement le fruit des multiples campagnes de sensibilisation et contrôle menées ces dernières années, mais aussi de la généralisation des alarmes horripilantes signalant l’absence de port de ceinture : 54 % des véhicules mis en circulation en Belgique en étaient déjà équipé en 2008. Toujours est-il que la Belgique est à la traîne par rapport à ses voisins où ce taux de port de la ceinture de sécurité dépasse souvent les 90 %, dixit l’IBSR.