Faits divers Exclusif : fruit d’une collaboration belgo-suisse, l’avis de recherche vidéo a mené à une première arrestation !

Les crime clips de la police fédérale belge cartonnent, leur succès n’est plus à prouver. On l’a d’ailleurs déjà évoqué à plusieurs reprises dans La DH . Depuis leur lancement en 2011, ces avis de recherche sous forme de vidéos ont largement contribué à la résolution d’enquêtes criminelles. Dès leur publication, ils sont partagés et vus des centaines de milliers de fois.

L’été dernier, le 29 juin précisément, un premier crime clip européen avait été lancé. Fruit d’une collaboration entre les polices belge et suisse, l’appel à témoins vidéo visait à retrouver trois auteurs francophones d’un braquage particulièrement violent survenu en Suisse le lundi 13 mars 2017.

Ce jour-là, les trois complices ont attaqué un diamantaire à Genève. La victime a été contrainte d’ouvrir la porte de sa société et de donner accès à la salle des coffres. "Les auteurs ont ensuite aspergé la pièce avec un extincteur avant de prendre la fuite avec une quantité importante de petits diamants blancs taillés pour le sertissage en haute horlogerie et joaillerie. L’enquête a pu déterminer que les auteurs se déplaçaient à bord d’une Citroen C4 bleu foncé immatriculée en France", nous précisait l’été dernier Jean-François de Clippele, l’inspecteur principal créateur de ces vidéos policières qui font le buzz.

Membre de la section avis de recherche de la police fédérale, le policier ajoutait avoir pris contact avec la Suisse pour aider ses confrères a tenter de résoudre l’affaire via ce premier clip européen.

Un an après le braquage spectaculaire, La DH apprend, à bonnes sources, qu’une arrestation vient d’avoir lieu dans ce dossier !

L’auteur du crime clip, l’inspecteur principal Jean-François de Clippele, était injoignable ce lundi, mais selon nos informations, un individu âgé d’une trentaine d’années a pu être interpellé dans la ville de Maghnia, en Algérie.

Son interpellation a pu être réalisée sur base d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités suisses. Suite à la diffusion du crime clip belge, plusieurs témoignages citant le même individu seraient parvenus aux enquêteurs. Des informations corroborées par l’enquête en cours. L’homme arrêté correspond à l’auteur à la peau grêlée sur la vidéo.

Toujours selon nos informations, l’enquête se poursuivrait activement en Suisse, en Algérie ainsi qu’en France, afin d’identier les complices du braqueur.