Faits divers

Ce type d'e-mails apparaît généralement durant les périodes de vacances.

Plusieurs personnes ont contacté la police ces derniers temps suite à un e-mail concernant le paiement d’une amende. Ces courriels sont faux et la police fédérale tient à attirer la vigilance des citoyens quant à cette tentative de fishing en cours dans notre pays. “C’est parfois sous forme de rappel de paiement. Il s’agit bien entendu d’une escroquerie”, raconte Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la police fédérale.

Cette tentative d’arnaque au nom de la police n’est pas une première. Elle revient par cycle et particulièrement durant les périodes de vacances. “En 2015, c’était en janvier juste après la période de Noël. En 2016, c’était durant le mois de juillet. L’objectif est d’escroquer les gens avec des amendes qu’ils auraient potentiellement eues durant leurs séjours que ça soit à la mer ou autre. Ce n’est pas toujours évident de détecter la chose dans un premier temps, puisqu’il arrive qu’on ne fasse pas attention durant les vacances. Par contre, ceux qui ne sont pas partis le remarque directement évidemment”, explique le commissaire.

Les sommes réclamées par ces faux mails de la police peuvent aussi tromper certains citoyens. Il s’agit du prix d’une amende base pour une faute de roulage. “Cela tourne autour des 50 euros. Ça paraît être des petites sommes, mais cela rend plus vrai le mail si l’on peut dire”, comment Olivier Bogaert.

La police conseille de toujours bien observer toutes les composantes de l’email. L’adresse est essentielle à analyser. Le mode de paiement est également un indice. “On ne demandera jamais à quelqu’un de payer une amende via Paysafecard ou Bitcoins, par exemple. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à prendre contact avec la police en cas de doute, même minime”, conclut le commissaire de la police fédérale.