Faits divers Le parquet fédéral belge n'était pas prévenu. Et donc l'ancien ministre n'était pas protégé!

BRUXELLES Ancien ministre et directeur des parcs nationaux rwandais, Juvénal Uwilingiyimana, 54 ans, a disparu lundi passé de son domicile à Bruxelles. Sa disparition est intervenue au moment précis où Juvénal, approché hors Belgique par une équipe belgo-canadienne d'enquêteurs, refusait dorénavant de coopérer avec la justice pénale internationale d'Arusha qui juge les grands génocidaires rwandais.

Selon nos infos, la Belgique n'était pas officiellement informée de la présence d'enquêteurs internationaux. Le parquet fédéral belge n'avait reçu d'Arusha aucune demande officielle de commission rogatoire. Motif, sans doute, pour lequel les auditions d'Uwilingiyimana n'avaient pas lieu en Belgique mais à l'étranger, «dans un pays limitrophe». Et comme la Belgique n'était pas informée, le parquet fédéral n'a pas eu à organiser l'éventuelle protection d'un témoin clé en danger... et qui a aujourd'hui disparu!

Certains milieux rwandais évoquent de plus en plus la présence de commandos de la mort.

© La Dernière Heure 2005