Faits divers Ces investissements cachent le manque d’effectifs selon le secrétaire national du syndicat SNPS, Thierry Belin

La police fédérale et plus de 140 zones locales ont contrôlé la vitesse des automobilistes sur les autoroutes et les autres axes routiers durant toute la journée de ce mercredi. Un marathon de la vitesse qui a pour but de lutter pour une meilleure sécurité routière. Une opération qui ne séduit pas l’ensemble des policiers, même s’ils estiment les contrôles essentiels.

"Ici, on a juste affaire à une campagne de communication pure et dure. C’est comme les campagnes Bob en fin d’année. On fait croire que tout est sous contrôle alors que non. C’est intellectuellement malhonnête. Cela occulte les problèmes que rencontre la police fédérale de la route par exemple. La situation est de plus en plus précaire en termes d’effectifs. Il faut des contrôles continus et intelligents avec suffisamment de policiers", explique Thierry Belin, secrétaire du syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

(...)