Le trafic des espèces menacées toujours florissant en Belgique

belga Publié le - Mis à jour le

Faits divers
Les saisies d'animaux et végétaux illégaux augmentent en Belgique, indique samedi le journal Le Soir. 

On a ainsi dénombré l'an passé près de 300 saisies d'objets provenant d'espèces menacées. Les objets saisis sont protégés par la Convention internationale sur le commerce des espèce menacées (Cites): pour certains le commerce est interdit, pour d'autres ils doivent être accompagnés d'un certificat.

Les douanes belges saisissent régulièrement des chargements interdits, avec 281 saisies effectuées l'an dernier, sans compter les contrôles réalisés chaque année par les inspecteurs dans les animaleries et auprès des éleveurs amateurs.

Les trafics sont donc fréquents et l'ivoire est toujours prisé. Les fraudeurs font preuve également de plus en plus d'ingéniosité pour dissimuler ces objets interdits. 
Publicité clickBoxBanner