Faits divers Une voie express a été trouvée pour armer les agents de police plus vite que prévu.

Chez nos voisins français, il vient d’être décidé, dans l’urgence, d’armer les fonctionnaires de police qui surveilleront les plages cet été. Une mesure exceptionnelle de défense destinée à faire face à une éventuelle attaque terroriste (lire ci-dessous).

Chez nous aussi, une petite révolution est sur le point d’aboutir pour les 1.500 agents de police qui, jusqu’ici, n’ont, au mieux, qu’un pepper spray pour se défendre. Contrairement aux fonctionnaires de police, ces agents, qui portent pourtant aussi l’uniforme, n’ont pas le droit de porter une arme.

Au MR, les députés Denis Ducarme et Philippe Pivin se battent depuis des années, à coups de dépôts de propositions de loi, pour armer ces agents. Et cette fois, ça y est, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a décidé de suivre le mouvement en passant par la voie express qu’est celle de l’arrêté ministériel. Pas besoin d’attendre un vote à la Chambre.

Grâce à cette démarche, les agents de police pourront être armés plus vite que prévu. D’ailleurs, dès la rentrée, leurs formations à cet effet vont débuter.

C’est en tout cas ce qui a été annoncé par le cabinet de Jan Jambon au député-bourgmestre Philippe Pivin. "C’est une nouvelle très réjouissante. Nous avons fait pression et le ministre de l’Intérieur a embrayé. En passant par une autre voie législative, cette évolution majeure dans l’équipement des agents de police va pouvoir se mettre en place beaucoup plus vite que ce qui était prévu", s’exclame le député fédéral qui compte bien veiller à ce que le timing qui lui a été annoncé soit respecté.

Deux arrêtés ministériels seraient ainsi en cours d’élaboration au cabinet Jambon. L’un permettra d’armer les agents sur accord de leur hiérarchie. L’autre prolongera la formation des futurs agents afin qu’ils soient tous capables d’utiliser une arme. Les deux arrêtés devraient donc être d’application dès la rentrée scolaire ! De quoi réjouir les 1.500 agents que compte la police. Nombreux étaient ceux en effet qui craignaient pour leur sécurité, surtout depuis les attentats. Vincent Gilles, le président du SLFP Police, se dit ainsi "ravi que l’armement de ces agents devienne enfin une réalité."

Les CRS en arme à la plage

C’est une première, les agents de sécurité chargés de surveiller les plages cet été seront autorisés à porter leur arme. La raison est simple: l’attaque d’un couple des policiers le 13 juin dernier.

Selon des informations de LCI, détaillées par le porte-parole du syndicat SGP Police-FO, la mesure concernera uniquement le responsable du poste de secours et son suppléant. Ils porteront un étui spécialement adapté à la tenue des maîtres nageurs pour garder au sec cette arme nécessaire à leur sécurité, "les policiers étant des cibles de choix pour les terroristes", explique-t-il. "C’est aussi pour pouvoir assurer la sécurité des baigneurs et être prêts à réagir en cas d’attaque armée sur une plage. C’est une sécurité pour tout le monde de se dire que quand on est sur le sable, il y a des gens qui sont là pour assurer la sécurité." Cependant, 297 CRS seront présents sur les plages cet été contre 460 l’an dernier, état d’urgence oblige…