Faits divers "Choisis : tu préfères que je te tue ou que je coupe ton pénis ? […] Merde, dépêche-toi de mourir, j’ai un train à prendre"

L’an passé, le 25 juillet, on retrouvait à leur domicile à Moere, un quartier de la ville de Gistel en Flandre occidentale, le corps sans vie de Maïlys, 18 ans et ceux de ses grands-parents à ses côtés . Puis, dans la foulée de cette sanglante découverte, mais cette fois dans un château à Sint-Amandsberg, à quelques kilomètres de Gistel, le corps de Jeroen Verstraete, 38 ans, tué d’un coup de couteau dans le cœur.

Passionné de photographie, Jeroen avait fait de Maïlys l’un de ses modèles préférés. Sur son site web dédié à la photo, les enquêteurs devaient d’ailleurs trouver 238 clichés d’elle.

(...)