Faits divers

Le lendemain de son vif plaidoyer au cours duquel il a plaidé l'irrecevabilité des poursuites pour le terroriste Salah Abdeslam, Sven Mary, qui s'est également attiré les foudres sur les réseaux sociaux, a reçu une quarantaine de courriels menaçants et haineux. Ses enfants ont également été menacés, rapportent samedi Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg, Gazet van Antwerpen et De Standaard. L'avocat n'a pas encore introduit de plainte auprès de la police mais ne rejette pas la possibilité de le faire. Cible de mails haineux ces dernières années, Sven Mary, bien qu'il ait appris à composer avec cette situation, estime cependant que "certains sont maintenant passés à la vitesse supérieure".

"'Vos enfants devraient eux-mêmes exploser'. Quand je lis des choses comme cela, ça m'insupporte. J'ai écrit à ces personnes (...) de venir tenir leur discours 'surexcité' en face à face. (...). Je leur répondrai à ma manière. Aucun de ces pauvres gars n'a encore répliqué", souligne Sven Mary.