Faits divers Alors qu’ils ont sauvé des vies et dépassé leur fonction, l’état-major a classé sans suite la demande de décoration des militaires

Les attaques terroristes du 22 mars 2016 ont traumatisé tout un pays. Plus de deux ans après les attentats, la douleur est encore vive pour beaucoup d’entre nous. Mais dans ces moments sombres, des actes de bravoure et de solidarité se sont produits entre les citoyens.

C’est également le cas des militaires qui ont ce jour-là dépassé leur fonction. En effet, dans le cadre de la mission Homeland, dans le but d’appuyer la police dans les rues de Bruxelles et dans différents lieux publics, leur rôle devait se limiter à effectuer un cordon de sécurité autour d’un point sensible, lié à une attaque, et appeler le 112.

Par exemple , dans le cas où une bagarre surviendrait, ils ne peuvent pas interagir sauf en cas de légitime défense.

(...)