Faits divers

Un audit externe commandité par le ministre des Affaires intérieures Jan Jambon (N-VA) établit que les procédures de recrutement des policiers sont insuffisantes. Pas conséquent, la police est confrontée à des difficultés pour attirer les profils adéquats et à pourvoir certains postes.

Les résultats de l'audit, réalisé par KPMG, ont été présentés mercredi au ministre Jambon. Le rapport s'avère critique au sujet des services de recrutement de la police, qui dénombre 97 personnes. Une réorganisation en profondeur est recommandée ainsi que l'introduction de procédures de recrutement plus simples. 

Par ailleurs, la police est confrontée à un problème d'image en tant qu'employeur et doit faire face à une "guerre du talent" sur le marché du travail. "Nous pressentons que cela ne fonctionne pas. Cet audit confirme que la machine est grippée", a réagi le porte-parole du ministre, Olivier Van Raemdonck. Il annonce un plan d'action pour améliorer les points mis en lumière par l'audit, ainsi que des campagnes nécessaires sur l'identité de la "marque" et la stratégie de communication.