Faits divers

Le traitement d'une affaire relative à une fausse enquête sur la masturbation se déroule depuis mardi à huis clos devant le tribunal correctionnel de Louvain.

Willem V., âgé de 24 ans et originaire de Houthalen-Helchteren, est poursuivi pour avoir obtenu, durant deux ans et demi, de manière frauduleuse des informations sur le comportement sexuel d'au moins 24 jeunes femmes. Il prétendait mener une enquête sur la masturbation dans le cadre d'un mémoire de fin de master à la KU Leuven.

Selon le ministère public, l'homme a diffusé cette fausse enquête entre décembre 2012 et mai 2015 dans les arrondissements judiciaires de Louvain et du Limbourg, auprès de femmes âgées entre 15 et 25 ans.

Pour correspondre avec les répondantes, Willem V. se présentait sous deux identités fictives féminines. Il utilisait par ailleurs une adresse hotmail avec de faux noms de famille pour envoyer l'enquête. Il recourait aussi au logo de la KU Leuven et prétendait que le professeur Paul Enzlin était le promoteur de son mémoire, un travail en réalité inexistant.

L'avocate de Willem V. a demandé à l'ouverture du procès de son client le traitement de l'affaire à huis clos. La requête a été acceptée par le tribunal.