"Lucien Cariat décidait de tout"

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Le tribunal correctionnel a poursuivi l'examen du dossier ICDI

CHARLEROI Roland Marchal, l'ancien bourgmestre de Gerpinnes et vice-président de l'ICDI, confirme que Lucien Cariat était omnipotent au sein de l'intercommunale et que certaines décisions étaient prises sans en avertir le comité de direction, dont il faisait partie.

Le tribunal correctionnel a poursuivi l'examen du dossier ICDI, ce jeudi, avec l'audition de Roland Marchal, l'ancien bourgmestre de Gerpinnes et vice-président de l'intercommunale.

Affaibli par la maladie de Parkinson, ce dernier a néanmoins tenu à témoigner sur la gestion sous l'ère Cariat. A propos des cinq immeubles achetés par l'ICDI, sans lien apparent avec son statut social, Roland Marchal déclare qu'il n'a jamais été mis au courant pour au moins deux d'entre eux.

Il confirme également que la mise à disposition de véhicules de société était laissée à la discrétion du président, de même que les subsides octroyés à diverses entités et clubs sportifs.

Quant à la mise à disposition illégale de personnel au profit d'autres organismes que Lucien Cariat dirigeait, Roland Marchal explique que le comité de direction n'était pas tenu au courant lors des réunions.

Celles-ci étaient plutôt rares, très courtes et consistaient en un monologue de Lucien Cariat qui s'achevait irrémédiablement sur un consensus. Ce vendredi, le tribunal achèvera l'instruction d'audience avec les auditions de Luc Cariat, Serge Omer et Henri Lemarque.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner