Madeleine, 96 ans, mortellement agressée par 3 voyous

F. Sc. et D. Ha. Publié le - Mis à jour le

Faits divers

La nonagénaire n’a pas survécu à ses blessures après avoir été agressée par trois jeunes voulant lui arracher son sac à main

LAEKEN Onze jours après avoir été prise pour cible en rue par un trio de délinquants, Madeleine Klonhammer Voordecker, une Laekenoise de 96 ans, est décédée ce samedi à l’hôpital. Depuis le 3 juillet, jour de son agression, la dame n’était plus que l’ombre d’elle-même, confient ses proches. L’agression des trois jeunes – dont un mineur de moins de 16 ans – fut en effet d’une rare violence.

Pour rappel, Madeleine Klonhammer se dirigeait vers le boulevard Houba de Strooper et la station de métro éponyme lorsque trois mineurs d’âge ont violemment arraché son sac à main. La pauvre dame est tombée lourdement par terre, à quelques encablures de son appartement de l’avenue Laënnec. Elle est restée à terre quelques minutes avant d’être secourue par une passante. Les délinquants, eux, se sont lâchement encourus…

Madeleine est restée consciente le temps d’être emmenée à l’hôpital, à l’UZ Brussel de Jette. Mais elle n’a cessé de faiblir durant une dizaine de jours, son état a empiré… Jusqu’à son décès ce samedi. Les images de vidéosurveillance de la station Houba-Brugmann ont permis, le 9 juillet, de retrouver l’un des agresseurs, un certain Hassan, âgé d’à peine 15 ans. Les deux autres voyous ont été identifiés grâce aux images vidéo.

Effondré, le petit-fils de la victime, Raoul, nous a confié le désarroi de la famille, privée de son aïeule. C’est son père, – le mari de la fille unique de Madeleine, décédée il y a trois ans –, qui a appris la nouvelle via la direction de l’hôpital. “Certes, elle ne courait plus le 100 mètres mais elle avait encore toute sa tête et sa repartie !” Femme au foyer et veuve depuis 38 ans, Madeleine a célébré ce 7 juillet son 96e anniversaire, sur son lit d’hôpital. “Nous étions là avec deux de ses arrière-petits-enfants. On a fait une petite fête mais ce n’était pas facile de la voir dans cet état.” Depuis son décès, toute la famille se réunit dans le deuil et veut passer cette période de la manière la plus sereine possible.

Quant au sort à donner à Hassan, le seul du trio à avoir été arrêté, Raoul le laisse à la justice. “Nous allons suivre les voies légales et n’allons certainement pas lâcher l’affaire, peut-être en entamant une procédure au civil. Avec mon frère, on a demandé d’avoir accès au dossier et n’allons pas laisser la situation nous filer entre les mains. Nous allons rencontrer les enquêteurs ce mardi, mais apparemment on n’a pas encore de nouvelles des deux autres agresseurs, qui courent toujours dans la nature. On espère qu’ils vont être bientôt appréhendés pour pouvoir entamer cette procédure judiciaire.”

Madeleine n’avait “jamais été face à une situation d’une telle violence et n’avait jamais été agressée de la sorte” . La Laekenoise, qui vivait seule, aimait son quartier, et “s’y sentait bien” , rajoute son petit-fils. “On avait encore été manger avec elle le week-end précédant son agression.” De son vivant, elle faisait l’unanimité, comme le soutiennent plusieurs voisins (voir article ci-contre). Une femme de caractère, pleine de vie. Une femme dont le sourire manquera énormément à ses proches.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner