Massacre à Denver : l'appartement du tireur bourré d'explosifs

AFP Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Il y aurait 12 morts et une cinquantaine de blessés après une terrible fusillade

WASHINGTON Le tireur arrêté pour avoir ouvert le feu dans un cinéma bondé de la banlieue de Denver (ouest), faisant 12 morts et une quarantaine de blessés, avait piégé son appartement à l'aide d'explosifs "très sophistiqués", a indiqué vendredi la police aux médias locaux.

Après la fusillade survenue dans la nuit de jeudi à vendredi lors de la toute première séance à minuit de "The Dark Knight rises", dernier volet de la trilogie Batman, le chef de la police de la ville d'Aurora (Colorado) a déclaré que la demeure du tireur était truffée de "matériel explosif ou inflammable", selon des propos rapportés par les médias locaux.

Le tireur vite identifié aurait agit seul

L'auteur de la fusillade dans un cinéma d'Aurora près de Denver dans la nuit de jeudi à vendredi, qui a fait au moins 12 morts et une quarantaine de blessés selon un nouveau bilan, est un habitant de la commune et s'appelle James Holmes, selon les médias américains.

Selon le FBI, cité par les télévisions locales, l'homme, âgé de 24 ans, n'a aucun lien connu avec des réseaux terroristes.

La police d'Aurora (ouest) a précisé dans un communiqué qu'au total la fusillade avait fait 50 victimes, dont au moins 12 tués, après avoir dans un premier temps fait état d'au moins 14 morts.

Selon ce communiqué, le tireur a été arrêté sans opposer de résistance et rien n'indique que d'autres suspects aient été impliqués dans la fusillade. La police a saisi un fusil, un revolver et un masque à gaz lors de l'arrestation. Une troisième arme à feu se trouve toujours dans le cinéma.

Les corps de 10 des victimes se trouvent également toujours à l'intérieur de la salle du multiplex "Century 16 Movie Theater" où le tireur a ouvert le feu peu après 00H30 (08H30 HB) alors que les spectateurs assistaient à la première du dernier Batman, selon le communiqué.

Chris Jones, un spectateur, a précisé que la fusillade avait commencé entre 20 et 30 minutes après le début du film. "Des gens ont commencé à s'effondrer. On était sur le sol pour éviter d'être touchés", a-t-il raconté à l'antenne de la chaîne locale KMGH-TV.

L'attaque a débuté au beau milieu d'une scène de fusillade du film, ce qui a ajouté à la confusion, puis à la panique générale, selon des témoins interrogés par des télévisions. "On a juste continué à regarder le film pendant un moment", a indiqué à ABC un témoin, identifié uniquement comme "Jack". Puis, réalisant que quelqu'un tirait réellement dans la salle, "tout le monde a commencé à paniquer".

La promo française annulée

Une grande partie du casting était en France ce vendredi pour une tournée promotionnelle à travers pays. Suite à ce drame, les nombreuses interviews programmées pour ce vendredi matin ont toutes été annulées, rapporte TF1.

Warner Bros. Pictures France a affirmé que le tapis rouge de l'avant-première, prévu dans la soirée sur les Champs-Elysées, est également supprimé.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner