Faits divers

L’avocat inculpé est soupçonné d’avoir renseigné un coup chez un de ses clients

BRUXELLES L’avocat Abdelhadi Amrani, dont la DH annonçait hier qu’il avait été inculpé par le juge d’instruction et laissé en liberté sous condition, est suspect dans un cambriolage au préjudice d’un client.

Selon nos sources, en effet, un client avait confié à l’avocat qu’il possédait chez lui 28.000 euros et divers objets de valeur dont une montre de la marque Breitling. Après s’être confié à Me Amrani, le client a été victime d’une tentative de cambriolage.

Cambriolage raté : des voisins ont repéré les malfaiteurs. L’instruction que mène la juge de Bruxelles, Mme Berta Bernardo Mendez, soupçonne l’avocat d’assises d’avoir rencardé les cambrioleurs.

À ce stade, Me Abdelhadi Amrani est le seul inculpé dans ce dossier. Inculpé de tentative de vol avec effraction et donc privé de liberté mais finalement laissé en liberté bien que le parquet de Bruxelles requérait le mandat d’arrêt.

Mercredi et jeudi, Me Amrani ne répondait pas, ce qui empêche de savoir s’il nie les faits qui lui sont reprochés. Nous ignorons aussi si le client qui lui avait confié qu’il possédait de l’argent cash ainsi qu’une Breitling était à ce moment détenu ou non.

Parmi les conditions de son maintien en liberté figurent l’obligation de collaborer à l’enquête et celle de répondre aux convocations des policiers ainsi que l’interdiction d’entrer en contact avec les autres personnes citées dans le dossier.

Me Amrani est présumé innocent. Avocat du mari de Geneviève Lhermitte et d’Aubin Bellens (assassinat du boulanger de Jamioulx), Me Amrani défend aussi l’un des meurtriers présumés de Mme Frédérique Levêque, l’automobiliste tuée l’an passé lors du hold-up sanglant d’Uccle.

Par ailleurs également mis en cause devant le conseil de discipline d’appel du barreau de Bruxelles, Me Amrani, qui plaide “l’irrecevabilité des poursuites” , y demande l’annulation de la lourde sanction de six mois de suspension, dont 3 mois avec le sursis, infligée en 2010 sur plainte, visant ses pratiques, d’au moins cinq confrères.



© La Dernière Heure 2011