Faits divers

Il est soupçonné d’avoir demandé à un client de cambrioler le domicile d’un client incarcéré

BRUXELLES On apprend lundi que l’affaire qui vaut à Me Abdelhadi Amrani d’être inculpé de tentative de vol avec effraction, soupçonne l’avocat d’avoir carrément commandité le cambriolage par un client, du domicile d’un autre client alors détenu. On apprend aussi que Me Amrani nie.

Selon nos infos, il est clairement dénoncé par le client qui était chargé de commettre le cambriolage. Il s’agissait, selon les dires de ce dernier, de récupérer des montants d’honoraires. Le montant de 28.000 € est confirmé ainsi qu’une montre Breitling. Mais au final, rien n’a été volé, le cambriolage sur commande n’ayant pu être mené à bien grâce à l’intervention d’un voisin.

Enfin, ce dossier qui éclate la semaine passée avec l’inculpation de Me Amrani, est en réalité ancien : le faux cambriolage date en effet d’août 2009, soit de plus d’un an et demi.

La question est de savoir pourquoi avoir attendu 19 mois et choisi “comme par hasard” l a semaine même où Me Amrani qui a également des problèmes disciplinaires et a été condamné à 6 mois (dont 3 ferme) de suspension en première instance, demande son acquittement devant le conseil de discipline d’appel du Barreau de Bruxelles.

La réponse tient peut-être en la présence, dans le dossier d’instruction, d’un courrier émanant du bâtonnier.

Au pénal, Me Amrani qui est présumé innocent et clame son innocence, est défendu par Didier De Quévy; au disciplinaire, par Mes Alexis Ewbank et Pascal Vanderveeren.



© La Dernière Heure 2011